Omar Sy revient dans LE FLIC DE BELLEVILLE

Réalisé par Rachid Bouchareb, LE FLIC DE BELLEVILLE sort aujourd’hui en salle.

Entre Belleville et Miami, Omar Sy et Luis Guzman, font un joli clin d’oeil au Flic de Beverly Hills.

Synopsis : Baaba est flic à Belleville, quartier qu’il n’a jamais quitté, au grand désespoir de sa copine qui le tanne pour enfin vivre avec lui, ailleurs, et loin de sa mère. Un soir, Roland, son ami d’enfance, est assassiné sous ses yeux. Baaba prend sa place d’Officier de liaison auprès du Consulat de France à Miami, afin de retrouver son assassin. En Floride, flanqué de sa mère plus qu’envahissante, il est pris en main par Ricardo, un flic local toujours mal luné. Contraint de faire équipe, le duo explosif mène l’enquête…

 

 

VOYEZ COMME ON DANSE

Avez « VOYEZ COMME ON DANSE », Michel Blanc signe la suite de sa comédie chorale « Embrassez qui vous voudrez » (2002). Le film est mené par un casting de talent composé de Karin Viard, Carole Bouquet, Charlotte Rampling, Jean-Paul Rouve, William Lebghil ou encore Jacques Dutronc.

 

 

Dans cette comédie rocambolesque, Jean-Paul Rouve y incarne Julien qui, entre sa femme Lucie, jouée par Carole Bouquet, et sa maîtresse, se sent constamment observé. Quant à Lucie, les frasques de son mari la poussent vers un burn out conjugal. Leur fils, Alex, interprété par William Lebghil, apprend lui la grossesse de sa petite-amie Eva, encore lycéenne. La mère de cette dernière, Véro (Karin Viard), est au bord de la crise de nerf et ne sait plus comment faire pour gagner sa vie. Son fils, Loic, semble être le seul élément stable… en apparence. Charlotte Rampling renoue avec son personnage d’Elizabeth alors que son mari Bertrand, incarné par Jacques Dutronc, se retrouve au coeur d’une affaire judiciaire qui mène à la perquisition de leur maison.

 

Les situations sont cocasses, le texte est drôle et le jeu à la hauteur : tous les ingrédients d’une comédie piquante.

MA REUM au cinéma

 

 

Le dernier film de Frédéric Quiring, MA REUM, est sorti hier en salle.

Il réunit Audrey Lamy, Charlie Langendries et Max Boublil dans une comédie fraîche et rythmée, en traitant d’un sujet sensible qui est le harcèlement à l’école sur un ton drôle et efficace.

 

 

Synopsis :

Tout va pour le mieux dans la vie sans histoires de Fanny… jusqu’au jour où elle découvre que son fils chéri, Arthur, 9 ans, est le bouc émissaire de trois garçons de son école. Fanny ne laissera pas seul son fils face à ses petits bourreaux : elle va rendre à ces sales gosses la monnaie de leur pièce. Coups fourrés et pièges de cours de récré, désormais ce sera » œil pour œil et dent pour dent

 

Le rythme est donné par une musique originale de Matthieu Gonet et Ben Violet. Pour en écouter plus, venez découvrir la bande originale.

 

Bon film!

Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri dans Place Publique

Aujourd’hui sort dans les salles la nouvelle réalisation d’Agnès Jaoui : Place Publique.

On y retrouve Jean-Pierre Bacri dans le rôle d’un animateur télé blasé en perte de popularité, Léa Drucker en tant que productrice overbookée et Agnès Jaoui qui y est une femme engagée en permanence à la recherche d’une cause à défendre.

Le casting pour les rôles secondaires est également riche : Kévin Azaïs est un chauffeur discret, Sarah Suco est une serveuse addict aux selfies, et Mister V, qui apparaît pour la première fois sous son vrai nom, Yvick Letexier, y est une jeune vedette narcissique.

 

 

Le film montre comment la variété de ces personnages interagissent au cours d’une pendaison de crémaillère dans un grand et somptueux domaine de campagne. Il soulève des problématiques sociales et psychologiques liées à la célébrité, aux réseaux sociaux, au temps qui passe et aux valeurs humaines.

 

Pour la musique originale de cette comédie drôle et piquante on retrouve Fernando Fiszbein.

Gaston dans les salles !

Gaston Lagaffe est dans les salles ce Mercredi 4 Avril.

 

Réalisé par Pierre-François Martin-Laval, dit Pef, la comédie met en scène les inventions et les désastres de Gaston au sein de la start-up « Au Petit Coin ». C’est le jeune acteur Théo Fernandez, le benjamin des Tuche, qui interprète le stagiaire paresseux. On retrouve Pef dans le rôle de Prunelle, Alison Wheeler dans le rôle de Mlle Jeanne, et d’autres acteurs comme Jérôme Commandeur et Jimmy Labeeu.

Ce casting éclectique fera découvrir au jeune public les personnages originaux et l’univers délirant de la bande-dessinée de Franquin.

 

La musique originale a été composée par Christian Lundberg et son groupe Bleeding Fingers, ainsi que par le groupe strasbourgeois Lyre le temps pour les musiques additionnelles.

 

Barbara remporte deux trophées aux Césars 2018

La 43e cérémonie des Césars s’est tenue à la Salle Pleyel le 02 Mars 2018. Les films ayant recueilli le plus de recompenses sont 120 Battements par minute avec 5 récompenses et Au revoir là-haut avec 5 récompenses également. D’autres oeuvres ont été récompensées comme Petit Paysan avec 3 récompenses et Barbara qui a reçu le César du Meilleur Son et le César de la Meilleur Actrice.

 

 

Jeanne Balibar remporte son premier César pour son rôle dans Barbara, réalisé par Mathieu Amalric. Ce film nous propose une réflexion sur la notion de mise en scène en montrant comment  les personnages recréent la vie de la chanteuse. Avec certains traits dramatiques, les personnages d’Yves Zand (Mathieu Amalric) et Brigitte (Jeanne Balibar) sont attirés dans le cosmos de Barbara, au point de ne plus arriver à distinguer Brigitte de Barbara.

Cette mise en abîme et cette evanescence ont séduit le jury qui a attribué le César de la Meilleure Actrice à Jeanne Balibar – Brigitte – Barbara.  Le film arrive à passer à travers les genres : entre fiction et biopic, avec une certaine touche propre au film d’auteur, Balibar se transforme et réincarne à chaque scène ce monument de la Chanson Française.

C’est également les trois ingénieurs du son Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau, Stéphane Thiébaut qui ont été récompensés dans la catégorie Meilleur Son.

 

Dans son discours captivé, Jeanne Balibar a adressé ses remerciements à Barbara. 

 

L’Insulte est au cinéma

 

Le 31 Janvier 2018 est sorti le dernier film de Ziad Doueiri : l’Insulte.

Il s’agit d’un drame opposant Toni, chrétien libanais, et Yasser, réfugié palestinien. Le film met en scène une bataille judiciaire entre les deux personnages, il travaille sur les notions de violences, particulièrement la violence verbale.

Les sentiments des personnages se révèlent au fil de l’intrigue, montrant l’ampleur que peuvent avoir les mots. L’oeuvre de Ziad Doueiri nous offre une réflexion morale et politique dans un contexte social au bord de l’explosion.

 

 

 

Ziad Doueiri est le réalisateur de la série Baron Noir et du film l’Attentat sorti en 2013. L’Insulte poursuit la création de son univers sombre et complexe.

Parmi les acteurs principaux du film on peut noter Diamand Bou Abboud dans le rôle de l’avocate, Abdel Karam dans le rôle de Toni et Kamel El Bash qui a obtenu la Coupe Volpi de la meilleure interprétation masculine pour le rôle de Yasser.

Le film est également nominé à la Mostra de Venise pour le Lion d’Or, le prix de la meilleure réalisation, et pour le Lion d’Argent (Meilleur premier film).

 

La bande originale à été composée par Eric Neveux qui avait également signé celle de Cézanne et Moi (Danièle Thompson) et qui participera à celle des Aventures de Spirou & Fantasio prévu pour le 21 Février 2018.

Barbara, Le Sens de la Fête et Marvin aux Césars

 

Les films Barbara (Jeanne Balibar et Mathieu Amalric), Le Sens de la fête (Eric Toledano et Olivier Nakache) et Marvin ou la Belle Éducation (Anne Fontaine) sont nominés aux Césars.

 


 

Barbara et Le Sens de la fête ont reçu plusieurs nominations comme celles pour le Meilleur Film, les Meilleurs Réalisateurs, le Meilleur Scénario Original ou encore le Meilleur Montage.

Les films sont également concernés par des nominations plus spécifiques.

Jeanne Balibar dans Barbara – J.Balibar & M.Amalric

Barbara, sélectionné comme film d’ouverture dans la catégorie « Un certain regard » au Festival de Cannes 2017, est à présent nominé aux Césars 2018. Les décors de Laurent Baude, la prise de vue de Christophe Beaucarne et la bande son d’Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stephane Thiebault font respectivement l’objet de nominations pour la cérémonie.

 


Tous les personnages du film Le Sens de la fête – E.Toledano & O.Nakache

Pour Le Sens de la fête c’est au niveau du casting que l’on retrouve plusieurs nominations : Meilleur acteur dans un second role pour Gilles Lellouche et pour Vincent Macaigne, Meilleur espoir féminin pour Eye Haidara, et Meilleur acteur pour Jean-Pierre Bacri.

Pascal Armant, Selim Azzazi et Jean Paul Hurier sont également nominés pour leur bande son.

 


 

Finnegan Oldfield dans Mavin – A.Fontaine

Marvin ou la Belle éducation, film d’Anne Fontaine est nominé dans la catégorie Meilleur espoir masculin pour le rôle principal joué par Finnegan Oldfield.

 

Rendez-vous donc le 2 Mars à la salle Pleyel pour découvrir les gagnants de cette 43e cérémonie des Césars qui sera animée par Manu Payet.

 


Copyright Photos : Roger Arpajou; Thibault Grabber, Quad, Ten Films, Gaumont, TF1 Films Productions, Carole Bethuel.